Protestation généralisée et transformation superficielle

Chaque année, la European Race and Imagery Foundation’s (ERIF) produit un rapport – le Brand & Product report. Ce dernier suit l’évolution et l’importance du personnage de (Zwarte) Piet ainsi que le développement des débats autour de la race, du racisme et de l’inclusion aux Pays-Bas. 

ERIF a initié ce projet et cette étude en 2015 dans le but de pouvoir conseiller les parents inquiets au sujet des produits qu’ils pourraient acquérir durant les festivités de la Saint-Nicolas sans s’exposer au stress des images de blackface.  ERIF avait également l’intention d’effectuer le monitorage de certaines marques et entreprises qui promettaient de mettre fin aux images de blackface sur leur packaging et dans leur campagnes publicitaires. Avec les années, notre étude s’est développée afin d’explorer également comment chaque magasin et marque analysé s’adapte – par le mode d’exposition, de packaging et de marketing de ses produits –  aux changements des attitudes et des débats autour des festivités de Sinterklaas et de Zwarte Piet. Notre étude offre ainsi une perspective révélatrice des attitudes générales relatives à la culture, la tradition et aux rapports de pouvoir racialisés aux Pays-Bas. Depuis la première édition, publiée en janvier 2016, ERIF a sorti cinq autres rapports, en comptant le rapport de cette année. 

Notre édition de l’année dernière, marquant les cinq années de notre étude, présentait des réflexions et des analyses de nombreuxses contributeuricxes. En comparaison, le Sinterklaas Brand & Product report de 2021 se veut plus concis et se concentre purement sur les données collectées à la fin de 2020, accompagnées d’un commentaire social permettant de contextualiser nos conclusions.

Données par année montrant la proportion (%) de produit par note de 2015 à 2020. Notre système de notation de 1 à 8 (nous montrons ici les notes 1,5,7 et 8), suit un mouvement général vers des versions de plus en plus problématique du personnage de Piet, culminant dans l’usage de stéréotypes raciaux et de blackface. 

D’après nos résultat, la part de produit noté 1 (= pas de personnage de Piet visible) continue d’augmenter significativement, tandis que la part de produits notés 7 et 8 (= personnage Piet caricatural en cartoon ou en blackface) sont encore plus compressés vers le bas que les années précédentes. Ces tendances lourdes se sont révélées encore plus prononcées en 2020, ce qui ne nous a pas surpris car de nombreuses entreprises hollandaises et internationales ont délibérément retiré la caricature de Zwarte Piet dès 2020 en réponse aux discours antiracistes qui se sont propagés dans le monde durant la seconde moitié de l’année passée. Par conséquent, dans cette édition nous plongeons plus en profondeur dans les résultats de Bol.com, l’un des magasins que nous avons régulièrement étudié, car c’est une des compagnies qui ont communiqué vigoureusement au sujet de l’interdiction du blackface de leurs plateformes. Étant donné que certains services de streaming et cinémas sont devenus plus vocaux sur leurs interdictions prévues du blackface, nous proposons également d’examiner plus en détail les films de Sinterklaas au sein des services de streaming et du cinéma. 

En ce qui concerne d’autres tendances générales, nous avons constaté une baisse des données accessibles en ligne. Nous avons observé une telle tendance auparavant et avons l’intention de monitorer ce phénomène plus en profondeur durant notre recherche de terrain prévue en 2021. De plus, nos observations effectuées dans les magasins nous indiquent que nous allons devoir explorer si les produits de Halloween, de Noël et de Pâques sont davantage commercialisés pour les enfants que les produits de Sinterklaas.

Pour en savoir plus et pour télécharger le rapport, cliquez ici.