Une crise d’identité pour un nouveau départ?

Introduction

Chaque année, la European Race and Imagery Foundation’s (ERIF) produit un rapport – the Brand & Product report. Ce dernier suit l’évolution et l’importance du personnage de (Zwarte) Piet  ainsi que le développement des débats autour de la race, du racisme et de l’inclusion aux Pays-Bas. 

ERIF a initié ce projet et cette étude en 2015 dans le but de pouvoir conseiller les parents inquiets au sujet des produits qu’ils pourraient acquérir durant les festivités de la Saint-Nicolas sans s’exposer au stress des images de blackface. 

ERIF avait également l’intention d’effectuer le monitorage de certaines marques et entreprises qui promettaient de mettre fin aux images de blackface sur leur packaging et dans leur campagnes publicitaires. Avec les années, notre étude s’est développée afin d’explorer également comment chaque magasin et marque analysé s’adapte – par le mode d’exposition, de packaging et de marketing de ses produits –  aux changements des attitudes et des débats autour des festivités de Sinterklaas et de Zwarte Piet. Notre étude offre ainsi une perspective révélatrice des attitudes générales relatives à la culture, la tradition et aux rapports de pouvoir racialisés aux Pays-Bas.

Après une première publication en janvier 2016, ERIF a sorti quatre éditions supplémentaires, incluant le rapport de cette année: 5 Years of Monitoring Blackface in the Market. L’édition de cette année prend appui sur les innovations des années précédentes – notamment celles de l’année passée – en incluant une analyse plus large du contexte socio-politique (hollandais et/ou européen) relatif au racisme anti-Noire grâce à des contributions de militantes et intellectuelles expertes de cette thématique.

Les contributions de Karlijn Volke, Nurulsyahirah Taha (@syataha), Xavier Donker (OCAN), Mariam El Maslouhi (Dipsaus and KOZP, Den Haag), Levi Ommen (Afro Student Association, Leiden University), Gloria Holwerda-Williams (InterNational Anti-Racism Group) ainsi que Quinsy Gario ajoutent chacune des perspectives enrichissantes et critiques aux données statistiques et à leur analyse dans notre rapport. 

Aperçu des résultats

Sur la période couverte de cinq années, le pourcentage de produit liés aux festivités de Sinterklaas ne faisant aucune référence à Piet fluctue d’année en année. De manière générale, ces produits sans Piet occupe un rôle dominant dans le marché. Parallèlement, les produits qui reproduisent les images de personnes blanches réelle en blackface sont en diminution.


Données par année montrant la proportion (%) de produit par note de 2015 à 2019. Notre système de notation de 1 à 8 (nous montrons ici les notes 1,5,7 et 8), en suivant un mouvement général vers des versions de plus en plus problématique du personnage de Piet, culminant dans l’usage de stéréotypes raciaux et de blackface.

Le rapport analyse ces résultats en profondeur et révèle comment:

  • Certains magasins, tels que Albert Heijn et HEMA, font preuve d’une consistance croissante en investissant dans le nouveau récit de Sinterklaas qui présente un personnage de Piet “couvert de suie” (roetveegpiet);
  • D’autres marques et magasins, tels que Jumbo et Blokker, font preuve d’une approche davantage ambivalente en promouvant des produits au caractéristiques très variées ;
  • Même si l’on s’éloigne de la caricature en blackface des personnes afrodescendantes durant le festival, des magasins tels que PLUS et XENOS continuent, dans une certaine mesure, de faire vivre un récit raciste.

Lisez et discutez-en!

Apprenez-en davantage au sujet de notre analyse et de magasins spécifiques, lisez les contributions des expertes et consultez les résultats de notre recherche de terrain effectuée en magasin, via le rapport complet disponible ici en téléchargement.

De plus, Dr. Bel Parnell-Berry (ERIF chair) a récemment discuté de cette recherche dans le contexte du racisme européen avec Chantelle Lewis and Tissot Regis pour leur podcast Surviving Society. L’épisode sera disponible ici en juin 2020.